"Non, Monsieur le Président, on ne peut pas penser ce que l'on veut de l'arme nucléaire de la France"

Communiqués association
6 avr 2013 - 19:08

L'intervention télévisée de François Hollande, le 28 mars dernier a suscité beaucoup de commentaires. Et il y a une réaction que nous souhaitons relayer, celle de Jean-Marie Muller qui, à François Hollande déclarant "Nous avons une arme nucléaire. On peut penser ce que l’on veut de cette arme nucléaire. Je sais qu’il y a un certain nombre de nos concitoyens qui y sont hostiles. Moi, je leur dis : « C’est notre protection, c’est notre garantie. Il faut la conserver et même la moderniser.", répond : "Non, Monsieur le Président, on ne peut pas penser ce que l'on veut de l'arme nucléaire de la France"

"I field good"

Communiqués association
5 avr 2013 - 17:37

2013 est l'année de réforme de notre politique agricole commune, la PAC. 2013 est donc une année décisive. C'est dans ce contexte que la Fondation Nicolas Hulot a souhaité attirer l’attention sur la place et le rôle de l’agriculture dans notre société et inviter les citoyens à se mobiliser pour une agriculture d’avenir en lançant la campagne « I field good », c'est-à-dire « j'me champs bien ».

Un mouvement, des témoignages, des propositions, une pétition pour que la réforme de la PAC favorise une agriculture d’avenir, écologique, juste et solidaire. Nicolas Hulot et Marc Dufumier, ingénieur agronome et maître de la chair d’agronomie appliquée d’agroparistech sont venus expliquer le sens de leur démarche le mardi 02 avril dernier à Agrocampus - Rennes.

Partant du postulat que les aides PAC sont issues des deniers publics, donc des impôts des contribuables, la campagne « I field good » entend vouloir donner un sens politique à ce versement. Les enjeux à venir sont connus et se déclinent, selon leurs interlocuteurs, en quatre piliers que le commissaire européen à l’agriculture, Dacian Ciolos envisageait dès le début de cette réforme :

pour une agriculture d’avenir qui soutient l’emploi agricole et l’installation, pour une agriculture plus juste qui répartit autrement les aides, pour une agriculture plus solidaire tenant compte des agricultures du Sud, leur permettant d’assurer une agriculture vivrière là-bas, quand on sait que ce sont les paysans qui souffrent les premiers de la misère et de malnutrition, en partie à cause de l’agriculture exportée à coups de subventions de notre part, pour une agriculture plus écologique qui doit permettre la transition vers une agriculture plus autonome, plus...

Pour une autre politique agricole commune

Communiqués association
5 avr 2013 - 17:28

Une nouvelle fois, la réforme de la Politique Agricole Commune (PAC) qui se dessine ne révolutionnera pas les pratiques agricoles et commerciales de l'Union Européenne, dont on sait pourtant qu'elles sont préjudiciables, tant du point de vue économique que social et environnemental.

 

Le dernier scandale alimentaire en date, dit « des lasagnes à la viande de cheval », continue d'alimenter les rubriques des fraudes aux consommateurs, où l'on découvre que le système agro-alimentaire mondialisé fait aujourd'hui appel à des « traders » pour négocier la matière première au meilleur prix, quitte à greffer des cornes à la race équine. Ce scandale a permis, une fois de plus, de montrer l'opacité sur la provenance et la fabrication de ce que l'on mange, et la quête effrénée du moins-disant social qui touche l'agriculture comme les autres activités économiques.

 

Que fait la Politique Agricole Commune face à cette situation désastreuse ? Outil supposé de régulation de l'activité agricole sur le sol européen, quelles mesures a-t-elle prises pour remettre en question ce modèle? Rien, ou pire : elle continue...

Recours en annulation contre le schéma régional éolien breton : la réaction de Bretagne Ecologie

Communiqués association
29 mar 2013 - 10:33

La semaine dernière 24 associations ont déposé un recours en annulation contre le schéma régional éolien (SRE) de la région Bretagne. Ce n’est pas réellement une surprise car elles avaient déjà, fin 2012, déposé un recours gracieux qui a été rejeté.

*/

Celles-ci reprochent au SRE, élaboré par l'Etat et la Région et adopté par arrêté préfectoral en septembre 2012, de permettre l'implantation d'éoliennes dans la quasi totalité des communes bretonnes et donc de « détruire » paysages et patrimoine.

Pour Bretagne Ecologie, ces associations qui se retrouvent autour d'une position « anti-éolien » font preuve d'une grande mauvaise foi.

La Bretagne a besoin de solutions alternatives pour la production de l'électricité en région. L'énergie la moins cher, qui ne pollue ni les paysages, ni l'environnement et a un impact social fort est bien celle qui n'est pas consommée. Mais le fait est que la consommation électrique bretonne demeure importante (entre autres à cause des chauffages électriques), et elle est même en croissance.

On ne peut pas attendre les bras...

Les Newsletters du mois de mars

Communiqués association
28 mar 2013 - 15:55

La lettre n°35 du 8 mars :

Les droits des femmes Halte à la procrastination ! NDDL : du plomb dans l'aile ?

 

La lettre n°36 du 23 mars :

Dans l'attente d'un nouvel acte de décentralisation Energies fossiles. Quand il n'y en a plus, il y en a encore L'illusion du prix bas

 

Si vous souhaitez recevoir la newsletter de l'association Bretagne Ecologie, vous pouvez soumettre votre mail à l'endroit prévu à cet effet en page d'accueil, ou nous adresser votre demande à : contact@bretagne-ecologie.org

Pages