Pour aller au delà du débat sur les affiches de FNE

Un débat passionné occupe nos médias depuis quelques semaines : « pour » ou « contre » les affiches de France Nature Environnement dénonçant le phénomène des algues vertes, et « l'élevage industriel des porcs et les engrais ». Tout le monde se sent concerné : depuis les acteurs du monde agricole et les maires des collectivités intéressées, jusqu'à Mme Duflot, qui a poussé le bouchon trop loin en qualifiant M. Le Drian d'« escroc » ! Les limites de la politesse et de la convenance ont été dépassées, d'autant que ses propos sur la Bretagne ne sont pas exacts...

Le débat est très vif, autour d'un sujet qui fâche depuis bien longtemps, un problème que pourtant plus personne n'oserait nier aujourd'hui. Au delà de la dénonciation, il faut aujourd'hui travailler ensemble. C'est ce qu'a initié le Conseil Régional à travers sa « stratégie régionale de lutte contre les marées vertes », votée en Assemblée régionale lors de la dernière session de février... quelques jours avant la campagne parisienne ! Il s'agit d'un dispositif ambitieux et complet, qui se décline en 4 grandes actions de prévention :

  • Accompagnement des agriculteurs dans des évolutions de systèmes et pratiques agricoles favorables aux basses fuites d'azote

  • Accompagnement de l'aménagement du territoire et de la maîtrise du foncier

  • Orientation des filières agro-alimentaires vers des productions à forte exigence environnementale et des produits à forte valeur ajoutée

  • Incitation à des partenariats entre agriculture et tourisme

Il s'agit d'une intervention de 20 millions d'euros sur 5 ans : un premier pas vers la métamorphose de l'agriculture en Bretagne. Le budget régional ne compensera pas à lui seul les déficits de la politique nationale, mais il temps d'arrêter de dénoncer. Passons à l'action !

Certains des accusateurs souhaitent peut-être se démarquer en cette période préélectorale... Si c'est le cas, ce n'est pas donner du crédit à l'action politique ! Mais on peut espérer que les électeurs sauront distinguer ceux qui proposent et agissent, de ceux qui cherchent à accentuer les clivages sans apporter de solutions constructives.

Dominique RAMARD
Président du Groupe Bretagne Ecologie
Conseil Régional de Bretagne

Contact presse : 02.23.21.36.60 / 06.84.53.68.17