Lettre des élu-e-s régionaux n°4

"La Lettre des Elus Bretagne Ecologie du Conseil Régional"
 

Au sommaire de cette quatrième lettre des élus :

 

Session du Conseil Régional

 

La session du Conseil Régional qui s'est tenue les 24 et 25 mai 2011 était principalement consacrée au développement du Haut et Très Haut Débit en Bretagne et à la mise en place du « SCORAN », "Schéma de Cohérence Régionale d'Aménagement Numérique du territoire", un projet de 2 milliards d'euros.
D'autres sujets ont été longuement discutés comme les politiques sportive et culturelle de la Région, l'implication régionale dans la réforme de la politique commune de la pêche, la mise en place des Schémas Régionaux du climat, de l'air et de l'énergie (SRCAE) et de Cohérence Écologique (SRCE) issus du Grenelle ou encore l'avancement du projet de LGV (Ligne à Grande vitesse) Bretagne.

 

Dans la déclaration de politique générale du groupe Bretagne Écologie, Marie-Pierre Rouger a rappelé la position du groupe sur le nucléaire, au regard de certaines actualités récentes : les catastrophes naturelles au Japon et leurs conséquences sur la centrale nucléaire de Fukushima. La transparence de la filière nucléaire reste à démontrer et Marie-Pierre Rouger a souligné l'utilité de la Toile pour communiquer les faits au delà de la propagande et des minimisations des dangers.
Intervention de Marie-Pierre ROUGER

 

Bretagne Numérique
Les usages du numérique se développent dans tous les secteurs.
Les besoins se diversifient et les techniques évoluent sans cesse, mais la rapidité de connexion devient aujourd'hui insuffisante pour certaines activités. C'est pourquoi la Région Bretagne souhaite déployer le très haut débit et le rendre accessible à tous afin d'éviter d'accentuer « la fracture numérique ».
Celle-ci peut être géographique mais aussi sociale, générationnelle et culturelle. La Région souhaite également soutenir la recherche dans ce domaine à travers le projet B-Com. Le choix technologique est le déploiement de la fibre optique. Comme le souligne Haude Le Guen, il est difficile d'imaginer les usages de demain mais la puissance publique se doit de les anticiper. Les infrastructures et les usages s'auto-alimentent. Le développement du Très Haut Débit est un progrès nécessaire aujourd'hui et même si la fibre s'avère insuffisante demain, elle sera sans doute encore utile pour certains.
Intervention de Haude Le Guen

 

La construction de la LGV Bretagne est un projet à moyen terme qui demande un suivi régulier. La déclaration commune des collectivités bretonnes (Conseils Généraux, Rennes Métropole et Pays de St Malo) préalable à la signature de la convention de financement de la LGV Bretagne a été présentée, ainsi que la convention de financement de la « virgule de Sablé ». Haude Le Guen a souligné l'engagement financier de RFF et le retour à bonne fortune pour les collectivités engagées. Un tel projet engage la solidarité des territoires. Cependant, le train à grande vitesse est un service public et doit rester accessible à tous. Les usagers doivent d'autant plus être préservés du coût du projet qu'ils le portent déjà au travers de leurs impôts...
Intervention de Haude Le Guen

 

La nouvelle politique culturelle de la Région, à la fois ouverte et enracinée, souhaite soutenir la création artistique en Bretagne, promouvoir le patrimoine culturel immatériel, rechercher de nouveaux modèles de production artistique, encourager une meilleure visibilité de la Bretagne et déployer l'ingénierie culturelle au sein des territoires. Daniel Cueff s'en est félicité, proposant des actions pour une culture au quotidien.
Intervention de Daniel Cueff

 

Le sport porte de nombreux emplois en Bretagne et certains d'entre eux transmettent une image dynamique de la Région, notamment le cyclisme et la voile. Le CESER, Conseil Économique Social et Environnemental Régional, a réalisé un rapport « A vos marques, prêts, bougez! ». Daniel Cueff a souhaité souligner l'importance des sports nature, « qui échappent mieux aux dérives de la compétition et au sponsoring agressif », et l'importance sociale des pratiques sportives.
Intervention de Daniel Cueff

 

La Politique Commune de la Pêche est en cours de révision. La position de la Région, via une contribution de l'Association des Régions de France (ARF), va dans le sens d'une meilleure prise en compte de l'ensemble des piliers du développement durable.
Contrairement à la Commission Européenne, la Région Bretagne et l'ARF prennent en compte les aspects sociaux et économiques, aux côtés de la protection de l'environnement et de la ressource. Comme le rappelle Émile Bihan, si l'Europe impose ses objectifs libéraux sous couvert de protection de la ressource, ce sont les pêcheurs bretons qui disparaîtront.
Intervention d'Emile Bihan

 

Un point d'étape sur la mise en œuvre du Pacte électrique breton voté le 6 janvier a permis de restituer le travail de la Conférence bretonne de l'énergie. Après avoir souligné l'avancée importante sur le terrain des énergies marines, Anne Camus a appelé à une progression plus rapide des actions de la Région sur le volet Maîtrise de la demande en électricité.
Intervention d'Anne Camus

 

Le Grenelle de l'environnement a instauré la mise en place de 2 schémas régionaux : le Schéma Régional Climat Air Énergie en parallèle des Plan Climat Énergie Territoriaux, et le Schéma Régional de Cohérence Écologique déclinant la Trame verte et bleue. Anne Camus a rappelé l'intérêt de ces schémas de planification qui toucheront bon nombre de politiques régionales et nécessiteront l'appropriation par les acteurs locaux. Mais elle a également émis des doutes quant à l'engagement de l'État, notamment en terme financier et de suivi, mais également son engagement en faveur du développement des énergies renouvelables.
Intervention d'Anne Camus

 

D'autre part, plusieurs vœux ont été votés dont certains concordent parfaitement avec les principes de Bretagne Écologie.

Deux d'entre eux portent sur l'approvisionnement électrique, qui est dans notre pays principalement basé sur le nucléaire. Or celui-ci a, une nouvelle fois, à Fukushima, montré son extrême fragilité et dangerosité. La technologie comporte également de nombreux aléas : déchets nucléaires, refroidissement indispensable des réacteurs, fragilité des centrales face aux risques naturels ou humains, coûts de la construction et de la maintenance, etc. (voir introduction de politique générale de Marie-Pierre Rouger). Cependant, le parc nucléaire français vieillit alors que les besoins en électricité ne cessent de croitre !

Comme le Pacte Électrique Breton le souligne : il faut d'abord maitriser nos consommations et développer les énergies renouvelables. Or, le gouvernement ne cesse de proposer des textes législatifs qui entravent leur développement (restrictions posées à l'éolien terrestre, moratoire sur le rachat de l'électricité photovoltaïque).
C'est pourquoi, l'assemblée régionale demande au gouvernement :

  • « une transition énergétique ». Il s'agit d'amorcer une sortie totale du nucléaire en ne renouvelant pas le parc français actuel, en ne prolongeant pas la durée de vie des centrales existantes et en encourageant la sobriété énergétique et le développement des énergies renouvelables par des mesures fiscales et politiques.
  • « un véritable soutien au photovoltaïque » par des aides différenciées suivant les régions (taux d'ensoleillement) et une réelle politique industrielle. En effet, depuis les mesures restrictives de l'État, la filière fait face à une crise économique mais aussi une crise de confiance qui risque de briser son envol. Le Conseil Régional, qui base une partie du pacte électrique breton sur le photovoltaïque a décidé de soutenir la filière par des aides d'urgence, un renforcement de la commande publique et une campagne de promotion. Une charte  qualité sera également réalisée

Le Conseil Régional a également demandé à l'Union Européenne :

  • un moratoire sur les cultures OGM en plein champs, l
  • a mise en œuvre d'une sortie de l'alimentation OGM animale ou humaine,
  • l'application de la directive européenne sur l'étiquetage et la traçabilité des produits OGM
  • et le soutien à la mise en place de filières non-OGM en Bretagne.

Le Conseil Régional va donc mettre en place un groupe de travail qui devra actualiser l'état des lieux de la présence d'OGM dans les filières agro-alimentaires bretonnes, identifier les leviers d'action et définir un calendrier pour sortir de l'alimentation OGM (par exemple par un « plan protéines »). Ce groupe de travail se penchera également sur la sortie progressive de l'alimentation OGM pour les signes officiels de qualité et les produits de la marque Bretagne.

 

Points de vue

Contre le racisme : Bretagne Ecologie soutient Marie Gueye et Jacques Quilien
(30 mars 2011)

Sarkozy et la Bretagne réunifiée : une vraie plaisanterie !
(9 mars 2011)

Pour aller au-delà du débat sur les affiches de FNE
(28 février 2011)

Les salades empoisonnent le débat avec les agriculteurs
(16 février 2011)

Les missions locales injustement pénalisées
(10 février 2011)

 

Revue de presse

POLITIQUE ENERGETIQUE
POLITIQUE DES LYCEES
POLITIQUE FONCIERE
AUTRES

 

POLITIQUE ENERGETIQUE

Énergie. Un espace d'information entre Loudéac et Pontivy
Le Télégramme - 17 février 2011
... La collaboration mise en place entre les deux territoires a été saluée par Dominique Ramard, délégué Énergie au conseil régional et Yvon Basset, directeur adjoint de l'ADEME. Ce dernier a rappelé que l'on inaugurait les 13e et 14e espace Info Énergie en Bretagne...
 

Les maires soignent leur énergie
Ouest-France - 18 février 2011 - Édition : Dinan [accès abonnés]
… Trois questions à Dominique Ramard, maire de Saint-Juvat et conseiller régional Bretagne écologie, chargé de l'énergie et du climat...
 

Le projet de station de pompage en phase d'étude
Ouest-France - 25 février 2011 - Édition : Loudeac-Rostrenen - Rubrique : Caurel …
« À la suite de la résurgence dans la presse du projet, il était important de regarder la globalité de ce projet et de venir en discuter avec les élus locaux, en particulier en ce qui concerne l'impact sur l'existant, tourisme, environnement, gestion des crues. Nous sommes en phase d'écoute. L'ensemble des informations sera versé au dossier », a souligné Dominique Ramard...
 

Le réseau info-énergie de Bretagne s'étoffe
Ouest-France - 8 mars 2011 - Édition : Loudeac-Rostrenen
… De son côté, Dominique Ramard parle de « transversalité dans les réflexions. Les projets doivent remonter des territoires »...
 

Énergie renouvelable. Les Bretons peu aidés ?
Le Télégramme, Côtes-d'Armor - 26 mars 2011
… «La Bretagne n'a pas à rougir». «C'est la première région en matière de maisons basse consommation et la seconde pour l'éolien. Il ne faut pas confondre aides et réalisations», souligne Dominique Ramard, vice-président «énergie» au conseil régional...
 

Le pacte électrique breton prend forme
Ouest-France - 20 avril 2011 - Édition : Bretagne
… « Les efforts de réduction de consommation commencent à porter leurs fruits », constate Dominique Ramard : la Bretagne produit désormais l'équivalent de 9 % de sa consommation électrique, contre 5 % voilà encore peu...
 

Gireg apporte ses lumières au point Info énergie
Ouest-France - 9 mai 2011 - Edition : St Malo [accès abonnés]
... 15 agences - « Après Saint-Brieuc, Pontivy et Loudéac, Saint-Malo inaugure le 15e point Info énergie en Bretagne », signale Dominique Ramard, délégué à l'énergie au conseil régional...
 

La filière solaire en danger (Vidéo sur Daily Motion)
A l'occasion des journées européennes du solaire, les représentants de la filière en Bretagne Bruno CASSIN, Pdg de SILLIA Énergie et Bruno ROSEC, vice-président de l'association "Touche pas à mon panneau solaire" font part de leurs doutes à Dominique RAMARD, conseiller régional Bretagne Écologie, président de la commission environnement, délégué à l'énergie et au climat…
 

Au fil de la session
Ouest-France - 25 mai 2011 [Accès abonnés]
Dominique Ramard, président de la commission environnement, a annoncé un plan de la Région pour soutenir les entreprises du secteur. Il répondait ainsi à une question de Christian Guyonvarc'h (Union démocratique bretonne) sur les risques que font courir, à ses yeux, les récentes décisions gouvernementales pour la pérennité de la filière...
 

 

POLITIQUE DES LYCEES

Marie-Pierre Rouger dénonce une « casse scolaire »
Ouest-France - 10 février 2011 [accès abonnés]
La conseillère régionale (Bretagne écologie), par ailleurs vice-présidente du conseil régional, en charge des lycées, est très inquiète pour la prochaine rentrée scolaire. Elle voit arriver des suppressions de postes qui se traduisent, insiste-t-elle, « par une restriction incohérente de l'offre de formation »...
 

Le théâtre s'invite dans les lycées
Ouest-France - 10 février 2011 - Édition : Redon
La troupe du Théâtre des opérations, concentrée, répète la pièce « Purgatoire à Ingolstadt » de Marie-Luise Fleisser. « Cela vaut mieux qu'un discours sur la discipline ! » insiste Marie-Pierre Rouger, vice-présidente de la région Bretagne, en charge des lycées...
 

Un nouveau lycée maritime pour la rentrée 2013
Ouest-France - 11 février 2011 - Edition : St Malo - Rubriques : Saint-Malo
… Le 17 décembre, la Région promet d'aider le lycée maritime, en « répondant aux besoins d'accueil à court terme des lycéens à la rentrée 2011 et en étudiant plusieurs hypothèses pour permettre au lycée de s'étendre », déclarent Marie-Pierre Rouger et Isabelle Thomas, chargée de la mer et du littoral...
 

Julien-Crozet. Un lycée tourné vers l'avenir
Le Télégramme - 4 mars 2011 [accès abonné]
… En début d'année il y a eu une incertitude quant à la dotation de matériel. Grâce à l'appui de Marie-Pierre Rouger, vice-présidente au conseil général, et à un gros travail en interne, tout sera finalisé en avril. Dans le concret, les jeunes vont certainement travailler en partenariat avec la commune de Riantec sur un projet d'étude concernant une zone d'éclairage public...
 

La modernisation de l'atelier lait du lycée se précise
Ouest-France - 31 mars 2011 - Édition : Dinan - Rubriques : Caulnes
... C'est un lieu de pratique, d'observations et parfois d'expérimentations. Grâce à cette visite, on a eu le double regard, celui de l'autorité académique (M. Biannic) et celui du conseil régional par l'intermédiaire de Marie-Pierre Rouger, vice-présidente responsable de la formation agricole, et de Dominique Ramard. Cela va nous permettre de mieux définir le projet de modernisation de nos ateliers...
 

Lycées : la Région a fait le point au Rheu
Ouest-France - 12 avril 2011
… Une « classe » studieuse formée par les proviseurs et directeurs a écouté Jean-Yves Le Drian, président du conseil régional, et plusieurs vice-présidents (Marie-Pierre Rouger, lycées ; Jean-Michel Le Boulanger, culture ; Lena Louarn, langues régionales ; Bernard Pouliquen, recherche et enseignement supérieur ; et Forough Salami, présidente de la commission formation) détailler quelques-unes des politiques de la Région et leurs implications pour les lycées...
 

Ça tangue dans les lycées maritimes
Ouest-France - 12 avril 2011 [Accès abonné]
… « On veut spécialiser les lycées, c'est une erreur, défend Marie-Pierre Rouger, vice-présidente en charge des lycées. Nos élèves ont besoin de proximité. Ces mesures pourraient en décourager certains. »
 

L'opération Classes-presse fait son entrée au lycée
Ouest-France - 23 avril 2011 - Édition : Morbihan
Marie-Pierre Rouger, vice-présidente du conseil régional de Bretagne chargée des lycées et de la qualité du bâti, était en visite jeudi après-midi au lycée Ampère à Josselin pour rencontrer les élèves de la Classe-presse...

 

POLITIQUE FONCIERE

Foncier de Bretagne. Les contribuables sollicités
Le Télégramme - 15 avril 2011 (Éditions du Finistère, du Morbihan, des Côtes d'Armor)
... «C'est un impôt extrêmement faible et qui n'a pas vocation à augmenter mais c'est un impôt», reconnaît Daniel Cueff, le président de Foncier de Bretagne...
 

Agglo. Agir sur le foncier pour optimiser le territoire
Le Télégramme Lannion - 21 avril 2011
… Il était temps d'agir: «En Bretagne, les prix se sont envolés de 130% en dix ans, note Daniel Cueff, président de Foncier de Bretagne. Dans certains secteurs comme le bord de mer, il est tellement coûteux que les populations locales ne peuvent s'y maintenir»...
 

Kerpont. Un pôle, treize secteurs d'activités
Le Télégramme Lorient - 22 avril 2011
… «Il va falloir économiser l'espace en proposant des parkings partagés et une densification des constructions», explique Daniel Cueff, conseiller régional, délégué au foncier de Bretagne...
 

Foncier Bretagne. «Réduire la consommation d'espace»
Le Télégramme - 20 mai 2011 – Édition : Lamballe
… «Le mitage est devenu une tendance régionale menaçant l'activité agricole. L'EPF a pour objectif de réduire la consommation d'espace, de participer à la maîtrise des coûts du foncier, d'aider à l'élaboration des politiques foncières, d'améliorer la connaissance sur toutes les problématiques foncières et encourager la réduction des consommations énergétiques», a déclaré Daniel Cueff, président de Foncier Bretagne...

 

AUTRES THEMES

Plouha, vraie plage et fausses algues
Ouest-France - 4 mars 2011
… Toujours des réactions. Dominique Ramard, président de la commission environnement au conseil régional, président du groupe Bretagne Écologie (rallié à Jean-Yves Le Drian), appelle pour lutter contre les algues vertes à « travailler ensemble ». Autrement dit, entre agriculteurs et défenseurs de l'environnement...
 

« Les missions d'Ecobatys sont définies »
Ouest-France - 15 avril 2011 Édition : Future Fougères
... Marie-Pierre Rouger, tient à apporter la précision suivante. « Les missions de formation d'Ecobatys ont été clairement définies... C'est ainsi que depuis deux ans, avec les partenaires professionnels (CRMA, CAPEB35, FFB35, l'ARFAB, BTP compétences), le rectorat, l'INSA, le CNRS, les divers organismes de formation, les partenaires sociaux, nous avons clairement identifié les diverses missions et prévu les formateurs qui seront d'ailleurs issus de ces différentes structures... Sans tout ce projet clairement défini, nous n'aurions pas eu le Pôle d'excellence rurale (PER). »
 

Palestine : des élus bretons à Ramallah
Ouest-France - 21 avril 2011 - Édition : Bretagne
… Concours de plaidoiries - Dans son bureau de Ramallah, il reçoit une délégation du conseil régional de Bretagne : Marie-Pierre Rouger, vice-présidente, Alain Yvergniaux, conseiller de Jean-Yves Le Drian pour les affaires européennes et internationales et Amadou Gueye, ancien président du conseil régional des jeunes...
 

Réforme territoriale : autres points de vue
Ouest-France - 22 avril 2011 - Édition : Future Fougères
Marie-Pierre Rouger, vice-présidente du conseil régional. « S'agissant des regroupements des communautés de communes pour devenir des agglomérations ou encore la constitution de grandes métropoles. La Bretagne est célèbre pour son réseau de villes petites et moyennes qui exprime un aménagement solidaire et une vision partagée de l'aménagement des territoires. [...] Cette organisation urbaine est en réalité très moderne. Elle évite la présence de villes dilatées qui multiplient les navettes entre les lieux de résidence et d'emplois et renforcent sans contestation l'exclusion et la ségrégation. [...] Nous devons renforcer les logiques du partage par la solidarité entre les territoires plutôt que par leur dissolution dans des structures qui s'éloigneront de plus en plus des citoyens et de leurs préoccupations. »...