Sensibiliser les jeunes à la santé environnementale

Communiqués Élus régionaux BE
7 fév 2013 - 19:15

Qualité de l’air intérieur, alimentation, déplacements, téléphonie mobile, audition : c’est autour de ces 5 thèmes que la Région a souhaité organiser une journée de sensibilisation des lycéens aux enjeux de santé environnementale. Près de 150 jeunes sont attendus le mercredi 13 février au Freyssinet de Saint-Brieuc en présence notamment de Marie-Pierre Rouger, Vice-présidente de la Région chargée des lycées et de la qualité du bâti et de Anne Camus, Conseillère régionale déléguée aux questions de santé environnementale.

La Région veut donner aux jeunes, particulièrement vulnérables aux facteurs environnementaux, les moyens d’agir sur ce qu’on appelle les “déterminants de santé*”. C’est en ce sens qu’au côté de nombreux partenaires, elle organise, à destination de quelque 150 délégués lycéens, une journée de sensibilisation aux enjeux de santé environnement autour de 5 thématiques jugées prioritaires : la qualité de l’air intérieur, l’alimentation, les déplacements, la téléphonie mobile et l’audition. Au-delà des stands d’information auxquels ils auront accès en continu, les jeunes seront les acteurs de cette journée.

Lors de séances de théâtre forum, ils seront invités à proposer des solutions ou soumettre des idées face à des situations introduites, sous forme de saynètes, par la compagnie théâtrale. À travers des ateliers participatifs, ils seront également amenés à partager leurs expériences et préoccupations. Cette journée de travail, à la fois informative et ludique, devra donner aux...

"La France devait-elle intervenir au Mali ?"

Communiqués association
3 fév 2013 - 15:11

Voici 3 semaines que les troupes françaises sont engagées sur le territoire malien. Si la situation au Mali nécessitait une intervention, l'engagement militaire de la France pose de nombreuses questions dont une essentielle : cette guerre saura-t-elle résoudre les conflits politiques que connaît le Mali et est-elle la solution pour gagner la paix ?

Jean-Marie Muller, philosophe français, membre fondateur du Mouvement pour une Alternative Non-Violence (MAN) et directeur des études à l’Institut de Recherche sur la résolution non-violente des conflits (IRNC) a publié le 27 janvier dernier un texte « La France devait-elle partir en guerre au Mali ? ». Ardent défenseur de la non-violence, il rappelle quelques préceptes de cette philosophie essentiels pour interroger la situation au Mali et propose une réflexion très éclairante. Il évoque le contexte et les origines des conflits qui ont conduit le pays dans cette situation. Il revient sur la position de la communauté internationale et l'engagement de la France et appelle à plus de discernement quant à l'utilisation du terme « terroristes » et aux notions de « lutte contre le terrorisme » et « d'intégrité du territoire » malien. Enfin, il rapporte les propos d'écrivains maliens, de l'ONG Human Right Watch et de la Fédération Internationale des Droits de l'homme pour évoquer les...

Retrouvez les 2 dernières Newsletters de l'association

Communiqués association
30 Jan 2013 - 11:06

En 2013, Bretagne Ecologie fêtera ses 4 ans. C'est l'occasion pour nous de revenir sur la naissance de l'association, sur son fonctionnement et sur ses objectifs pour l'année à venir et c'est l'objet de la Newsletter n°31.

La semaine de 4,5 jours à l'école, la proposition de loi du groupe écologiste sur les ondes électromagnétiques, les fuites de gaz de l'usine LUBRIZOL... Bretagne Ecologie en parle dans sa Newsletter n°32.

Si vous souhaitez recevoir la newsletter de l'association Bretagne Ecologie, vous pouvez soumettre votre mail à l'endroit prévu à cet effet en page d'accueil, ou nous adresser votre demande à : contact@bretagne-ecologie.org

Lettre des élus-e-s régionaux n°19

Lettre élus régionaux BE
7 Jan 2013 - 11:20

Du point de vue politique, 2013 sera pour tous une année charnière puisque sans échéance électorale nationale ou locale. Pour autant, ce ne sera pas une année sans enjeux.

Tout d’abord, l’enjeu de la décentralisation concerne tout le pays et particulièrement la Bretagne. Sur le sujet, disons-le, les signes annoncés fin 2012 ne sont pas bons. On espérait une République des Territoires avec des Régions aux moyens renforcés, aux compétences étendues. On commence à voir venir une réforme à la carte qui ne fâche personne mais ne satisfait quiconque. Pire, les futurs gagnants du débat feutré entre associations d’élus et lobbies divers semblent au final, et pour l’instant, être les grandes métropoles qui veulent gagner leurs galons européens afin de faire venir à elles des activités économiques de plus en plus rares.

Drôle d’aménagement du territoire que voilà où quelques barons locaux cherchent à conforter leurs citadelles en se partageant des duchés. La Bretagne n’échappe...

Le CA de Bretagne Écologie vous souhaite une BONNE ANNÉE 2013 et formule ses voeux où : "CHACUN DE NOUS PEUT CHANGER LE MONDE" !

Communiqués association
5 Jan 2013 - 12:35

Les experts de l’économie, formidablement relayés par les médias, nous prédisent une année 2013 difficile. Pourtant cela fait quatre ans que cela dure, quatre ans que chacun indique la direction à prendre pour sortir de cette crise, quatre ans que l’on s’accorde sur le constat, sans essayer d’y trouver les causes et quatre ans que ceux -à nous disent qu’ils sont les seuls à détenir la vérité.
Heureusement l’économie n’est pas une science, et ce ne sont pas les économistes qui font l’économie mais tous les acteurs qui la composent : chefs d’entreprise, salariés, professions libérales, fonctionnaires, associations …
 

Et si on écoutait un autre discours qui ne viendrait pas d’en haut, de ces savants qui n’ont pas compris qu’on est au bout du rouleau parce que l’on n’a pas conscience que le monde et ses enjeux changent, que ce qui a marché pendant 40 ans ne pourra pas perdurer parce que la ressource fossile s’épuise et engendre des problématiques insoutenables, qu’elles soient d’ordre social, énergétique, alimentaire, environnemental.

Plutôt que faire l’autruche aujourd’hui et attendre l’effet boomerang au quintuple demain, il nous appartient de considérer cette situation comme un formidable défi à relever, un défi créateur de valeur ajoutée. Mais pour transformer cet essai, il faut s’affranchir des égoïsmes et autres formes d’individualismes. Ce n’est qu’ensemble que l’on réussira parce que chacun d’entre nous a des qualités et elles sont ainsi complémentaires si elles ne sont pas étouffées par les égos de quelques puissants.

Il faut écouter et faire confiance à la jeunesse parce...

Pages