Les Bretons aiment trop la pluie pour craindre les canons à eau !

Communiqués association
25 nov 2012 - 13:39

Pourquoi le gouvernement de Jean-Marc Ayrault  traite-t-il avec autant d'arrogance et de brutalité les  citoyens opposés à NDDL alors même que la grande majorité d'entre eux a participé à son élection ?...
Nous restons choqués et indignés par le recours à une répression inadmissible et incompréhensible car une foule composée de familles, d'enfants, de gens de tous âges n'est pas une menace pour une démocratie et encore moins pour un gouvernement de gauche ... Se faire accueillir par des centaines des policiers menaçants et déclenchant les hostilités sans attendre, est une véritable provocation.
Alors oui, nous sommes indignés par ce déploiement de forces et plus encore par cette affirmation du premier Ministre, plus blessante que les canons à eau : « Nous n'allons pas nous laisser dicter une vision du monde qui n'est pas la nôtre »...

S'il persistait dans cette posture, ce serait une fracture insurmontable entre les responsables de gauche et le  peuple, entre les élites installées dans leur pouvoir et  leurs certitudes et les militants de terrain  qui n'hésitent pas à « se mouiller » pour défendre les valeurs de solidarité, d'engagement au service du développement soutenable, de la justice sociale pour aujourd'hui et pour demain ...

Certes, le dialogue va s'ouvrir ... Dans une situation de tension extrême, tout signe d'apaisement est à saluer ... Mais ne nous y trompons pas : ce n'est pas en expliquant que l'aéroport de NDDL serait éco-compatible, comme a tenté de le faire de façon pitoyable la vice-présidente du groupe EELV à l'assemblée hier,  que nous mettrons fin à ce bras de fer.

Ce dialogue, s'il est sincère, devra au contraire amener à nous retrouver sur une vision du monde du 21ème siècle qui devra assurer des conditions de vie digne pour tous sur une planète malade de son eau, de ses sols, de son air ... Un aéroport inutile serait une concession faite aux profiteurs, au détriment des citoyens et des générations futures ...
Un gouvernement de gauche ne peut se le permettre au risque de plonger le pays dans des périodes encore plus sombres que celles que nous vivons ...
Indignés nous le sommes mais plus encore déterminés à défendre, à gagner ce nouveau Larzac qui donne des chances à...

"Le non-cumul des mandats, nous le ferons" *, nous l'attendons !

Communiqués association
20 nov 2012 - 10:32
dessin de Nono

* Francçois Hollande, lors de sa conférence de presse, le 13 novembre 2012.

Notre Dame des landes : une seule piste praticable pour le gouvernement : le retrait du projet ...

Communiqués association
19 nov 2012 - 11:45

Quand des dizaines de milliers de personnes de tous âges, de tous horizons professionnels, sociaux, politiques, convergent pour défendre un territoire contre un projet « d'aménagement » daté du siècle passé, les responsables gouvernementaux ne peuvent rester sourds. Si la vitesse reste une valeur sûre des Grands responsables de ce monde, la terre est sans doute ce qui va nous manquer le plus dans un avenir très proche pour tout simplement se nourrir et assurer la production de ce qui nous est indispensable pour vivre. Certes, il y a 40 ans, nous n'en étions pas là... Si beaucoup de citoyens sont encore dans l'illusion du toujours plus, plus loin et plus vite, les élu-e-s n'ont pas droit à l'ignorance sur ces questions ...

L'enjeu de NDDL est bien là : allons-nous jouer les autruches et favoriser les profits de Vinci et des amis du même genre, ou allons-nous inventer une croissance qualitative avec moins d'artificialisation de terres, moins de GES, moins de chômage ? Allons-nous enfin entrer dans la sobriété heureuse : ce nouveau fondement de la république d'aujourd'hui ...

Le président François Hollande a trouvé la valeur refuge du droit ou encore celle de la décision des élus et des seuls élus. Mais enfin, rappelons-nous de bons souvenirs : pour le Larzac, le décret d'utilité publique avait été pris et le politique François Mitterrand était revenu dessus ... De même pour la Centrale Nucléaire du Carnet ... Aujourd'hui, le Larzac est la seule région rurale française qui a vu progresser sa population et ses écoles ré-ouvrir ... Le Carnet est devenu un site d'expérimentation des éoliennes off-shore... N'est-ce pas la conjugaison de l'engagement militant et du courage politique qui a permis ce...

NEWSLETTER de l'association BRETAGNE ECOLOGIE - n°28

Communiqués association
16 nov 2012 - 10:47

Conférence de presse du président de la République, quotas de pêche et mortalité des huîtres, nouvelle manifestation contre le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes : ce sont les 3 sujets abordés dans la Newsletter n°28 de l'association Bretagne Ecologie, à retrouver ici !

Si vous souhaitez recevoir la newsletter de l'association Bretagne Ecologie, vous pouvez soumettre votre mail à l'endroit prévu à cet effet en page d'accueil, ou nous adresser votre demande à : contact@bretagne-ecologie.org

Le changement, c'est maintenons !

Communiqués association
16 nov 2012 - 10:39

Mardi dernier, le 13 novembre, c'était un peu l'heure du grand oral pour le président de la République et c'est avec attention que nous avons suivi cette conférence de presse. Si François Hollande nous est apparu en chef d’état digne de ce nom, certains sujets ont eu de quoi nous faire grincer des dents, sur les questions d'énergie notamment. Maintenant, n'est visiblement ni l'heure du changement ni celle du tournant.

Interrogé sur la fiscalité écologique, sur la transition énergétique et, bien sûr, sur le nucléaire, il rappelle ses engagements relatifs « aux transitions qu'il convient de mener à bien dans les domaines écologique et énergétique ». La formule est bien précautionneuse pour des questions qui réclament de l'immédiateté mais le président garantit vouloir « engager une économie productive dédiée à cette mutation »... Puis il énonce pêle-mêle,une grande réforme pour lutter contre la précarité énergétique, la mise en place d'une fiscalité écologique (que l'on sait prévue pour bientôt mais plutôt vers la fin... ou pas), un débat sur l'avenir de l'énergie en France et enfin une loi sur la transition énergétique.

A une question sur le nucléaire, il ne répond rien que nous ne sachions déjà. En revanche, sur le gaz de schiste, nous avons bien dû entendre que rien n'était encore gagné pour l'écologie. François Hollande affirme...

Pages