Mafestations du 23 novembre pour un pacte social

Communiqués Élus régionaux BE
18 nov 2013 - 16:14

Face à la crise profonde qui affecte aujourd’hui la Bretagne, le gouvernement a mis en route le processus d’élaboration d’un « Pacte d’Avenir » pour notre Région.
Le modèle agricole et agro-alimentaire breton a besoin d’être revu, corrigé et redessiné, et pas seulement par ceux qui crient le plus fort, brûlent les portiques et saccagent les préfectures. Il faut en finir avec « la religion des volumes », localiser l’économie de la Bretagne et faire de notre position géographique non pas un handicap mais un atout du point de vue énergétique et pour produire autrement.
Bretagne Écologie tient beaucoup à ce que ces préoccupations soient présentes dans le « Pacte d’avenir » en cours d’élaboration.
L’appel des organisations syndicales de salariés (CFDT, CGT, Solidaires, UNSA, CGC, CFTC, FSU) aux manifestations du 23 novembre 2013 dans plusieurs villes affirme également que « Le contexte nécessite de nouveaux modèles articulant les exigences économiques, sociales et environnementales, pour sortir d’une crise dont les salariés ne sont pas responsables ».
Bretagne Écologie appelle les Bretonnes et les Bretons à participer nombreux aux manifestations du 23 novembre afin que leurs choix concernant les changements nécessaires pour la Bretagne soient réellement pris en considération dans le « Pacte d'Avenir ».

Le CA de Bretagne-Ecologie
Les élus régionaux : Emile Bihan, Anne Camus, Marie-Pierre Rouger

Manifestations et provocations

Communiqués Élus régionaux BE
30 oct 2013 - 14:46

Nous, élus régionaux Bretagne Ecologie, condamnons le déversement de choux fleurs devant la permanence du député divers-gauche Jean-Luc Bleunven à Plabennec à des fins d’intimidation, et les actions violentes à la perception de Saint-Pol-de-Léon.
Nous n’appelons pas à manifester samedi à Quimper sur des mots d'ordre ambigus, derrière des leaders opportunistes ayant choisi de souffler sur les braises pour tenter de relancer l'incendie.
L'écotaxe a été reportée dans un but d'apaisement. Nous ne soutiendrons pas des alliances contre nature entre les victimes des choix économiques désastreux et des dirigeants de l'agriculture et l'industrie (agro-alimentaire entre autres) responsables de ces choix.
L'heure est à l'élaboration de nouvelles orientations pour l'économie bretonne afin de sortir au plus vite des impasses actuelles.
Un élu régional finistérien mandaté par notre groupe Bretagne Ecologie au sein du groupe de travail « Pacte d’Avenir » pour la région Bretagne participera à cette réflexion.
Celle-ci devra proposer une vraie stratégie pour réussir la mutation du secteur agricole et agro-alimentaire breton: des productions de qualité, la relocalisation des emplois et des modes de transports moins émetteurs en CO2.

Ecotaxe : courage et discernement

Communiqués Élus régionaux BE
29 oct 2013 - 14:42

En décidant de suspendre la mise en œuvre de l’écotaxe pour donner le temps nécessaire à un dialogue qui s’instaurera au niveau national et régional le Premier Ministre fait preuve de courage et de discernement. Courage de ne pas supprimer l’écotaxe malgré toutes les critiques dont elle fait l’objet. Discernement pour tenir compte d’un point de fixation et de blocage notamment en Bretagne.
Alléger les taxes sur le travail pour imposer les atteintes à l'environnement : c'est le principe de la fiscalité verte que les écologistes ont toujours défendue comme atout de dynamisme économique durable.
La période qui s’ouvre doit être l’occasion de clarifier les méthodes de collecte et le coût réellement supporté par les transporteurs et les acteurs économiques, au premier rang desquels la grande distribution qui doit être mise à contribution. La bonne utilisation du produit de cet impôt pour construire et améliorer les infrastructures et moyens nécessaires pour réduire l'empreinte carbone des transports sera déterminante pour l'avenir de l'économie bretonne.
Nous appelons tous les acteurs de cette économie à participer à la transition du modèle économique breton vers des productions à haute valeur ajoutée, respectueuses des droits sociaux et environnementaux.

Echos de la session d'octobre 2013

Échos des sessions
18 oct 2013 - 12:10

Les débats de la session d'octobre du Conseil Régional de Bretagne ont évidemment été fortement impactés par l'actualité, particulièrement par les bouleversements que connaissent plusieurs secteurs importants de l'économie bretonne. Anne Camus, dans son intervention de politique générale est revenue sur cette situation

Intervention de politique générale par Anne Camus

A l’occasion de sa venue au SPACE, le Premier Ministre annonçait sa volonté d’accorder plus de souplesse aux élevages porcins et avicoles désireux de s’agrandir.
Nous avons alerté les ministres de l’écologie et de l’agriculture chargés de mettre en œuvre concrètement cette décision car cette mesure ne répond pas à la crise que traverse actuellement l’élevage breton.  
Cette annonce, lancée au moment où la Région se bat pour restaurer et améliorer la qualité de ses eaux, a sans doute satisfait les tenants les plus acharnés du productivisme agricole breton dans leur course en avant vers le...

Lettre des élu-e-s n°27

Lettre élus régionaux BE
15 oct 2013 - 17:03

A l’occasion de sa venue au SPACE, le Premier Ministre annon-çait sa volonté d’accorder plus de souplesse aux élevages porcins et avicoles désireux de s’agrandir.
Nous avons alerté les ministres de l’écologie et de l’agriculture chargés de mettre en œuvre concrètement cette décision car cette mesure ne répond pas à la crise que traverse actuellement l’élevage breton.
Cette annonce, lancée au moment où la Région se bat pour res-taurer et améliorer la qualité de ses eaux, a sans doute satisfait les te-nants les plus acharnés du productivisme agricole breton dans leur course en avant vers le toujours plus gros et toujours plus grand ; mais comment a-t-elle été ressentie par tous ceux qui depuis 50 ans se battent pour faire évoluer l’agriculture bretonne vers plus de soutenabilité et de prospérité ?
Les résistances sont nombreuses et fusent de toutes parts. Le désespoir pousse certains syndicalistes salariés ou agriculteurs à des blocages, voire à des actions...

Pages