Ecotaxe : courage et discernement

Communiqués Élus régionaux BE
29 oct 2013 - 14:42

En décidant de suspendre la mise en œuvre de l’écotaxe pour donner le temps nécessaire à un dialogue qui s’instaurera au niveau national et régional le Premier Ministre fait preuve de courage et de discernement. Courage de ne pas supprimer l’écotaxe malgré toutes les critiques dont elle fait l’objet. Discernement pour tenir compte d’un point de fixation et de blocage notamment en Bretagne.
Alléger les taxes sur le travail pour imposer les atteintes à l'environnement : c'est le principe de la fiscalité verte que les écologistes ont toujours défendue comme atout de dynamisme économique durable.
La période qui s’ouvre doit être l’occasion de clarifier les méthodes de collecte et le coût réellement supporté par les transporteurs et les acteurs économiques, au premier rang desquels la grande distribution qui doit être mise à contribution. La bonne utilisation du produit de cet impôt pour construire et améliorer les infrastructures et moyens nécessaires pour réduire l'empreinte carbone des transports sera déterminante pour l'avenir de l'économie bretonne.
Nous appelons tous les acteurs de cette économie à participer à la transition du modèle économique breton vers des productions à haute valeur ajoutée, respectueuses des droits sociaux et environnementaux.

Echos de la session d'octobre 2013

Échos des sessions
18 oct 2013 - 12:10

Les débats de la session d'octobre du Conseil Régional de Bretagne ont évidemment été fortement impactés par l'actualité, particulièrement par les bouleversements que connaissent plusieurs secteurs importants de l'économie bretonne. Anne Camus, dans son intervention de politique générale est revenue sur cette situation

Intervention de politique générale par Anne Camus

A l’occasion de sa venue au SPACE, le Premier Ministre annonçait sa volonté d’accorder plus de souplesse aux élevages porcins et avicoles désireux de s’agrandir.
Nous avons alerté les ministres de l’écologie et de l’agriculture chargés de mettre en œuvre concrètement cette décision car cette mesure ne répond pas à la crise que traverse actuellement l’élevage breton.  
Cette annonce, lancée au moment où la Région se bat pour restaurer et améliorer la qualité de ses eaux, a sans doute satisfait les tenants les plus acharnés du productivisme agricole breton dans leur course en avant vers le...

Lettre des élu-e-s n°27

Lettre élus régionaux BE
15 oct 2013 - 17:03

A l’occasion de sa venue au SPACE, le Premier Ministre annon-çait sa volonté d’accorder plus de souplesse aux élevages porcins et avicoles désireux de s’agrandir.
Nous avons alerté les ministres de l’écologie et de l’agriculture chargés de mettre en œuvre concrètement cette décision car cette mesure ne répond pas à la crise que traverse actuellement l’élevage breton.
Cette annonce, lancée au moment où la Région se bat pour res-taurer et améliorer la qualité de ses eaux, a sans doute satisfait les te-nants les plus acharnés du productivisme agricole breton dans leur course en avant vers le toujours plus gros et toujours plus grand ; mais comment a-t-elle été ressentie par tous ceux qui depuis 50 ans se battent pour faire évoluer l’agriculture bretonne vers plus de soutenabilité et de prospérité ?
Les résistances sont nombreuses et fusent de toutes parts. Le désespoir pousse certains syndicalistes salariés ou agriculteurs à des blocages, voire à des actions...

Lettre des élu-e-s n°26

Lettre élus régionaux BE
9 sep 2013 - 10:26
Sommaire :

- Prospérité, soutenabilité, solidarité

- Sable en baie de Lannion

- L'agro-alimentaire breton dans la tourmente

 

Nous ne vivons pas simplement une crise économique conjoncturelle mais une mutation en profondeur. Le système productif que nous ont légué nos parents est confronté aux limites physiques d'épuisement des ressources de la planète. La question est donc désormais de savoir comment nous allons conduire cette mutation.

En 2030, la France devra avoir relevé le défi de la transition écologique et prioritairement celui de la transition énergétique. Elle n'y parviendra pas en restant les yeux rivés sur les fluctuations du taux de croissance, mais en se fixant des objectifs ambitieux, fondés sur des valeurs partagées et mesurés  par des indices dépassent les intégrant le bien-être humain

Une nouvelle conception de la prospérité

Les circuits courts, l'économie circulaire, le soutien à l'emploi dans l'agriculture, les...

Lettre des élu-e-s n°25

Lettre élus régionaux BE
12 jui 2013 - 15:32

Sommaire :

L'écologie face à la finance / Le compteur "linky / Transports en Bretagne : après le plan "investir pour l'avenir"

 

Le 9 juillet dernier, en annonçant, son plan d’investissements d’avenir Jean-Marc Ayrault a-t-il voulu plaire aux « écolos », comme certains commen-tateurs se sont empressés de le dire ? S’agissait-il de se faire plaisir ou d’agir ? Plusieurs décisions annon-cées par le Premier Ministre vont réellement dans le bon sens.

En quantité d’abord, puisque la moitié des 12 milliards du plan serait consacrée à des investissements directs ou indirects pour la transition écologique. En qualité ensuite, puisque les règles d’éco-conditionnalité devaient guider les choix des appels d’offres qui en seront issus. En thématique choisie enfin, puisque le logement et la rénovation thermique devraient en constituer l’une des priorités.

La méthode pour mettre en place le plan nous paraît également bien adaptée, car elle entrerait en cohérence avec...

Pages